J’ai commencé l’informatique avec Unix à la fin des années 80. Je suis passé au Web mi 95 et au logiciel libre à la fin des années 90, avec la RedHat 5.2.

Depuis quelques années, je fais plus d’enseignement et donc je profite de ce blog pour exposer les cas que je rencontre sur ma route informatique. C’est un fourre tout qui contient des procédures exhaustives et détaillées comme des pense-bêtes tout simples qui me permettent de me rappeler ce qui fuit dans ma mémoire !

Au début de ma carrière, j’ai commencé sur des VT100 sur des Dec ou des Convex et j’ai eu la chance de travailler assez vite sur des stations Silicon Graphics. De véritables bijoux pour cette époque. A chaque sortie d’un nouveau modèle on restait ébahis part les nouvelles fonctionnalités ou les performances. Bref, la Rolls de l’informatique du début des années 90.

Ensuite j’ai fait quelques années sur Dos puis Windows. J’ai passé de très bons moments avec Cygwin sous Windows sur les serveurs HP ou Sun. Là aussi, pour faire de l’Unix, le mélange avec Windows regroupait le meilleur des 2 mondes de cette époque. Et Cygwin c’était un très bel outil qui permettait avec la copie d’une seule librairie, cygwin.dll, sur une machine Windows, de retrouver les outils GNU, en particulier rsync et le serveur X.

Puis quand les distribution Linux pour postes de travail sont devenues stables, je suis passé à Debian avec Xfce puis à Ubuntu.

Vers 2008, je suis passé sur Mac à la maison sans regret, en continuant sur Ubuntu au travail. Mac OS X m’a permis de continuer à travailler sur les serveurs Linux et de rester compatible avec les environnements de travail libre de l’entreprise, grâce entre autres à MacPorts et Homebrew. Finalement, j’ai laissé tombé mon poste de travail d’entreprise pour continuer sur mon Mac.

Aujourd’hui j’ai un Macbook Air de 2017 avec 8Go de RAM et 2To de SSD interne ! C’est une superbe machine qui m’accompagne tous les jours !

J’ai décidé d’écrire ce blog en Français alors que tout ce que j’écris en informatique est en anglais, afin que les non anglophones trouvent les informations qu’ils ont parfois des difficultés à trouver en Français.

Pourtant pendant dans l’univers de l’entreprise je suis un ferveur défenseur de l’anglais, pour l’informatique au moins. Mais dans mon blog, je peux me défouler à écrire en Français !

Par contre, tous les logiciels que j’installe sont en Anglais, car en tant qu’ancien administrateur système, je préfère travailler avec des logiciels au plus près de leur source d’origine ! Ca permet notamment de retrouver les messages en anglais sur Internet, qui sont beaucoup plus nombreux que ceux qu’on trouve dans les versions localisées.

L’autre point que je défends c’est le logiciel libre !